Présentation de l’établissement

Cindy stocman gérant du centre de bien-être orchidee à kain près de Tournai pratiquant un massageEn 2007, le centre de bien-être Orchidée Beauté ouvre ses portes. Situé dans un manoir à la rue Albert à Kain,
l’institut se compose d’abord d’une seule cabine. L’objectif est d’offrir des soins de qualité et du bien-être.
En 2008, Cindy Stocman, la gérante, ouvre une deuxième cabine. Un peu plus tard, le centre s’étend sur l’aile du manoir avec sauna, hammam et jacuzzi.

Depuis, le centre n’a cessé de se développer. L’institut travaille aujourd’hui avec 2 marques de cosmétiques de renom: Sothys et Cinq Mondes. Il offre plus de 12 massages différents, 10 soins du visage grâce à 3 esthéticiennes diplômées.

Pour fêter ses 10 ans d’activités, le centre décide d’ agrandir son offre et de faire peau neuve avec une nouvelle identité et un nouveau concept. Dès ce 20 mars 2018, le centre de bien-être devient officiellement les «Thermes de Kain ». Il est désormais possible de passer une nuit ou quelques heures dans l’une des deux suites de luxe avec
sauna et jacuzzi (la Suite Thermale et la Suite du Manoir).

En septembre, une salle polyvalente de 70m² sera mise à disposition pour des séminaires d’entreprise, des cours de yoga ou des conférences organisées par le centre.
Début 2019 est prévue l’ouverture de La Villa. Cet espace Wellness de 250m² comprendra jacuzzi, sauna, hammam et
piscine de 8m sur 4. Les personnes auront la possibilité de louer cette villa pour se retrouver entre amis, fêter un anniversaire ou organiser un enterrement de vie de jeunes filles, par exemple.


Une nouvelle identité

«Thermes» fait référence au passé thermal et désigne le bien-être par l’eau. Les soins proposés seront non-thérapeutiques.

«Kain» est le nom du village dans lequel se trouve le centre, ce qui permet de le localiser directement.

«Orchidée Beauté» ne s’accorde plus aux nouvelles propositions de soins du centre. C’est pourquoi un changement de nom était indispensable.

 

Faire revivre le passé thermal de la région en nommant le centre les « Thermes de Kain»

kain les bainsLe saviez-vous ? A la fin du XIXème siècle, Kain connaît un regain d’activités grâce à la découverte d’eaux
ferrugineuses à Kain-La-Tombe. Claires et limpides, elles sont excellentes pour les voies digestives.
Vers 1882, le docteur Kneipp, curé Allemand connu pour ses traitements hydrothérapiques,ouvre un hôtel de 75 chambres qui accueille les curistes venus de Paris et de Lille pour y passer quelques jours en cure thermale. En 1903, après l’abaissement de la nappe d’eau, les sources sont taries, les étangs sont asséchés et l’institut thermal a cessé ses activités.

 

Travailler avec des producteurs locaux

La Wallonie picarde compte un grand nombre de brasseurs, chocolatiers, maraîchers et producteurs fermiers. Le centre a décidé de travailler avec certains d’entre eux afin de valoriser les producteurs et artisans du village de Kain et des environs. Les paniers proposés au petit-déjeuner font découvrir les produits du terroir à nos hôtes.

 

 

 

Contribuer au développement durable et environnemental

Une étude PEB a été réalisée afin d’optimiser la performance énergétique des bâtiments
rénovés et de réduire nos émissions de CO².Une installation de panneaux photovoltaïques complète nous permettra d’être auto-suffisant pour nos consommations électriques. L’isolation des bâtiments est optimisée (isolation des murs et toitures, pose de vitrage ultra performant, projection de mousse isolante dans les dalles de
sols,…)
Le centre posséde aussi un système de filtration des eaux économes en énergie (eau et gaz). Une attention toute particulière est donnée quant au choix des matériaux. La majorité provient d’entreprises belges. Tous les éclairages et luminaires sont passés au LED et sont automatisés. Les saunas sont fabriqués sur place en optimisant l’isolation et en incorporant un système de gestion de la température via la domotique.